notre hôtel a une histoire...



“La montagne nous offre le décor... à nous d'inventer l'histoire qui va avec ! ”
   (Nicolas HELMBACHER - alpiniste français)
Photo de Châtel au siècle dernier (Page Histoire)

Châtel, une tradition d'hospitalité séculaire...



La tradition d'accueil à Châtel remonte à la fin du XIXe siècle avec l'apparition d'un tourisme thermal et climatique. Des sources sulfureuses et ferrugineuses sont découvertes en 1855 et aussitôt attestées pour leurs vertus thérapeutiques. En 1861, un "Hôtel des Bains" destiné à recevoir les curistes est édifié. D'autres hôtels sont construits et rivalisent d'imagination afin d'accueillir les clients venant se "refaire une santé". La vogue est déjà au bien-être et à la jouissance du temps libre. De par sa situation alpine très favorable et abritée des vents du nord, Châtel devient alors, une station d'altitude climatique forte courue. Elle est référencée dès 1880 dans les guides touristiques, pour son air pur et balsamique, les bienfaits de ses eaux, ses cures de jouvence au lait et aux raisins du Chablais, la nourriture saine, mais aussi pour la chasse et ses paysages merveilleusement romantiques.
Dans les années 1920, une ère nouvelle s'ouvre avec la pratique de la montagne en hiver et l'avènement du ski, donnant au village savoyard un nouvel essor. Après la seconde guerre mondiale, la création du site d'altitude de Super-Châtel, inauguré en grande pompe par le Ministre Général du Tourisme, confère à Châtel le statut de grande station. Avec l'équipement des pentes du Morclan et du Corbeau, naissent entre France et Suisse, les premières remontées mécaniques transfrontalières d'Europe. Châtel est alors parrainée par la radio pilote nationale "Europe n°1", qui prend pendant quelques années ses quartiers d'hiver en altitude. Nombre de vedettes et de personnalités affluent, contribuant à la notoriété de la station.

Les décennies suivantes sont prometteuses et constructives...

Photo de l'Hôtel LES TRIOLETS au siècle dernier (Page Histoire)

Les Triolets, une histoire de famille...



La belle histoire de famille commence au début des années 1960. Clément, jeune moniteur diplômé, conjugue avec talent l'enseignement du ski l'hiver, avec son métier d'artisan-maçon l'été. Fernande est guide touristique pour la société emblématique Chablaisienne des Autocars Frossard et sillonne l'arc alpin international tout au long des saisons. Tous deux enfants de la Vallée d'Abondance, ils projettent de bâtir un hôtel sur le terrain familial, versant sud et ensoleillé en amont du village. En 1969, à partir des plans établis par les architectes Dutruel et Bouvier, un permis ambitieux est déposé et en 1970 un premier soubassement est réalisé. Mais le premier choc pétrolier qui met fin aux trente glorieuses, oblige à réviser les plans de façon plus prudente et mesurée. Entre-temps, Clément s'active à construire des chalets pour de nouveaux résidents. Finalement, l'achèvement des travaux permet l'ouverture de l'hôtel pour Noël 1977. Le nom choisi est LES TRIOLETS, terme issu du patois savoyard pour désigner ce trèfle à quatre feuilles, cueilli dans le pré au pied de la construction, lors de la pose de la première pierre.

Les années qui suivent sont festives et enthousiastes avec un enjouement jamais démenti, été comme hiver, pour la destination renommée des Alpes, ses paysages magnifiques et les plaisirs variés qu’offre la montagne.

Le Bois Prin à l'aube du nouveau millénaire...



Leurs enfants Jean-Marc et Nathalie, les rejoignent après leur apprentissage à l'école hôtelière de Thonon-les-Bains et des passages au sein d'autres maisons. Un agrandissement des cuisines et du restaurant est réalisé en 1986, la conception d'un espace bien-être et de balnéothérapie en 1989. La piscine est construite pour l'été 1991, puis elle est couverte pour l'hiver 1993 et elle est prolongée de terrasses l'été suivant.

En 1998, afin d'enrichir l'offre de prestation, Jean-Marc et Nathalie s'associent pour la création du BOIS PRIN.  Ainsi, l'ancien chalet d'alpage familial, perché là-haut dans la montagne, est rénové et devient un sympathique restaurant d'altitude sur les pistes de Plaine-Dranse et la liaison à ski avec Avoriaz, au coeur des Portes-du-Soleil.
En 2000, pour célébrer le millénaire et l’entrée dans le nouveau siècle, la piscine est ornée de fresques allégoriques magnifiant l’eau, source de vie et de bien-être, fontaine de jouvence et de santé, clin d'oeil à la vocation thermale et climatique initiale de Châtel.
En 2021, de grands travaux de surélévation et d'agrandissement du BOIS PRIN sont entrepris, sublimant le chalet restaurant d'altitude et apportant une véritable touche d'émotion et de confort aux visiteurs.

Aujourd'hui et pour les années à venir, l'empreinte du passé nous guide encore, afin de perpétuer la tradition d'accueil et pour apporter la modernité de notre génération, tout en préservant l'âme et l'esprit familial de notre maison.
 

       "Le vrai rêveur est celui qui rêve de l'impossible" (Elsa TRIOLET - femme de lettres française)